Dyspraxie

« Tout le monde est un génie, mais si l’on juge un poisson sur sa capacité à grimper sur un arbre,  il passera sa vie à croire qu’il est stupide »

Albert Einstein

Quʼest-ce quʼune praxie ?

Cʼest un geste, cʼest-à-dire le résultat dʼune coordination motrice volontaire (non spontanée) issue dʼun apprentissage. Par exemple,  nous apprenons à nous servir dʼune  fourchette pour nous nourrir. Cette praxie spécifique demande une conceptualisation et une planification de cette tâche en plusieurs séquences. Ensuite, une fois les séquences acquises, le geste semble spontané, il est devenu automatique dans le sens ou lʼon ne réfléchit plus à chaque fois que lʼon attrape les couverts, son vélo…

Quʼest-ce que la dyspraxie ?

Une personne dyspraxique éprouve des difficultés à programmer et à automatiser la coordination de gestes volontaires : il souffre dʼun  dysfonctionnement des praxies.

La dyspraxie ou trouble développemental de la coordination motrice (en anglais « Developmental Coordination Disorder » ou DCD) se définit par une réduction des performances dans les activités de tous les jours qui requièrent une coordination motrice, inférieures à celles attendues pour un enfant du même âge et de même intelligence.

bouteille eauQuand nous prenons une bouteille dʼeau, nous la soulevons  automatiquement en ajustant notre geste en fonction de sa masse, puis pour verser le liquide nous allons prendre en compte la hauteur du verre, sa position dans lʼespace. Pour réaliser ce geste, nous devons gérer la coordination de plusieurs facteurs : notre posture, la modulation de la contraction et de la décontraction des muscles concernés, le contrôle de la direction, de lʼamplitude, de la force…Nous le faisons sans réfléchir car cʼest un geste automatisé.
Pour un enfant dyspraxique, cet automatisme est défaillant ou inexistant, il doit donc penser chaque détail. Lʼenfant est lent dans ses réalisations car il a des difficultés pour percevoir, traiter les informations perçues par les sens, pour organiser et planifier son geste. Il fait beaucoup dʼefforts -invisibles par lʼentourage- pour réaliser un geste qui sera souvent peu harmonieux.
Cet enfant pourra être capable de se verser de lʼeau proprement un jour, et incapable de recommencer un peu plus tard : les résultats de ses gestes sont fluctuants car ils dépendent de son attention et de sa fatigue du moment.

La dyspraxie est aussi fréquente que la dyslexie.

La dyspraxie peut se manifester par :

  • un retard dans les acquisitions motrices (marche)
  • une maladresse
  • de mauvaises performances sportives
  • une dysgraphie

Pour que l’on puisse parler de trouble, le déficit de coordination motrice doit avoir un impact sur la vie quotidienne ou les performances scolaires.

Les performances motrices des enfants dyspraxiques s’améliorent avec l’âge mais restent inférieures à celles des jeunes du même âge qui ne présentent pas de trouble moteur. Elle ne disparaît donc pas à l’adolescence.

La motricité fine, et tout particulièrement l’écriture, vont être un frein majeur à la réussite scolaire des élèves dyspraxiques et ce dès leur entrée à l’école maternelle . en savoir plus

La lecture requiert un calibrage des saccades oculaires très élaboré pour pouvoir localiser les mots et progresser le long de la ligne. Les enregistrements des mouvements des yeux des enfants dyspraxiques montrent qu’ils ne peuvent pas fixer longtemps un stimulus et que leur regard à tendance à errer sur la feuille ou l’écran. en savoir plus

En mathématiques, les enfants dyspraxiques ont des difficultés à dénombrer les objets d’une collection, à analyser la numération de position ainsi qu’à poser des opérations… en savoir plus

La géométrie les confronte à deux difficultés importantes :

  • des difficultés liées au handicap moteur
  • des difficultés liées aux perturbations du traitement de l’information visuo-spatialeen savoir plus

difficultes de l'enfant dyspraxique

Sources:

le cartable fantastique

Site national de DMF : http://www.dyspraxie.info

La dyspraxie, un trouble du comment faire – Coridys